Une journée haïtienne

 

sous la direction de Thomas C. Spear

Avant-Propos par Édouard J. Maunick

2007, 246 pages

 

Montréal: Mémoire d'encrier
ISBN: 978-2-923153-84-1

Paris: Présence Africaine
ISBN: 978-2-7087-0784-9

 


 

dessin de couverture : Rara des Jacobins, par Jean-Ulrick Désert © 2007

space

La Culture française vue d'ici et d'ailleurs


40 écrivains haïtiens racontent Haïti !

     Un appel est lancé : Décrire une journée haïtienne. Quarante auteurs haïtiens ont répondu à cet appel consistant à composer un texte à partir des impressions. Ces brèves visions d'Haïti si différentes se retrouvent dans un recueil d'une seule journée, si spécifiquement haïtienne tout en étant universelle. Instantanés. Récits.      Lettres. Poèmes. Fictions.

     D'après l'écrivain René Depestre : « On a affaire dans ce livre à diverses formes d'héroïsation de la difficulté d'être haïtien. On voit celle-ci aux prises avec le despotisme, la misère, la violence, la magie, la solitude de la tendresse et de la rage de vivre, dans le temps des humanités de la Caraïbe et dans l'éternité indestructible de l'espèce. »

     Thomas C. Spear, né aux États-Unis, est professeur de littérature à CUNY. Il est le fondateur de Ile en Ile, base de données d'auteurs insulaires francophones.


4e de couverture

40 auteurs : courts textes comme des instantanés, une émotion captée et retransmise, une beauté, une passion, une impossibilité, un rire.

Parler par-delà les stéréotypes et les clichés, donner à sentir sa terre coincée entre l'image mythique du pays où la Négritude se mit debout pour la première fois et celle d'une nation pathétique, dégringolant de déchoucage en déception, tel est le défi que relève une moisson de natifs-natals, les uns connus, les autres à connaître, tous brûlant d'un irrépressible amour pour Haïti Toma.
                                                                                                                  Maryse Condé

On a affaire dans ce livre à diverses formes d'héroïsation de la difficulté d'être haïtien. On voit celle-ci aux prises avec le despotisme, la misère, la violence, la magie, la solitude de la tendresse et de la rage de vivre, dans le temps des humanités de la Caraïbe et dans l'éternité indestructible de l'espèce.
                                                                                                                  René Depestre

Décidément, combien généreuse cette Journée haïtienne : désormais pour nous, une référence.
                                                                                                                  Édouard J. Maunick


Les auteurs : Marie-Célie Agnant, Georges Anglade, Bonel Auguste, Mimi Barthélémy, Dominique Batraville, Gérald Bloncourt, Jean-Marie Bourjolly, Georges Castera, Syto Cavé, Raymond Chassagne, Pierre Clitandre, Louis-Philippe Dalembert, Edwidge Danticat, Joël Des Rosiers, Jan J. Dominique, Gérard Étienne, Jessica Fièvre, Jean-Claude Fignolé, Odette Roy Fombrun, Frankétienne, Geneviève Gaillard-Vanté, Gary Klang, Dany Laferrière, Yanick Lahens, Josaphat-Robert Large, Jean-Robert Léonidas, Kettly Mars, Stéphane Martelly, Michel Monnin, James Noël, Margaret Papillon, Roland Paret, Claude C. Pierre, Paulette Poujol Oriol, Emmelie Prophète, Guy Junior Régis, Rodney Saint-Éloi, Évelyne Trouillot, Lyonel Trouillot, Gary Victor


Une journée haïtienne

table des matières

Avant-propos, Édouard J. Maunick . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5

Introduction
: par Thomas C. Spear . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 1. Port-au-Prince, le 21 avril. Kettly Mars, « Le dernier des touristes » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 2. Port-au-Prince, le 21 juin. Geneviève Gaillard-Vanté, « Esquisses au soleil » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 3. Là-bas, été. Stéphane Martelly, « Lettre à Haïti » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29 4. Port-au-Prince, le 30 juin. Dominique Batraville, « Été de Russian Black en Haïti » . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 5. Jacmel, le 13 juillet. Louis-Philippe Dalembert, « So shocking ! » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35 6. Montréal, le 11 août. Joël Des Rosiers, « La Brûlerie » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39 7. Montréal, le 12 août. Jan J. Dominique, « Cet endroit, mon pays » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 8. Port-au-Prince, le 12 août. Jean-Marie Bourjolly, « Hors de question ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 53 9. Port-Salut, le 14 août. Michel Monnin, « Iris » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57 10. Port-au-Prince, un certain matin de septembre. Emmelie Prophète, « Le fil de l'eau » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 11. Montréal, le 1er septembre. Gary Klang, « Toute terre est prison ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 67 12. Port-au-Prince, le 6 septembre. Frankétienne, « Ma ville est dans mon ventre ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 13. Jérémie, le 7 septembre. Jean-Robert Léonidas, « Le retour à la poche des eaux » . . . . . . . . . . . . . . . . . 75 14. Montréal, le 9 septembre. Gérard Étienne, « Tragédie en une scène ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .79 15. Miami, le 14 septembre. Margaret Papillon, « Mystérieux Occident ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87 16. Miami, le 16 septembre. Jessica Fièvre, « La Chanson du bouc » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 101 17. Delmas, le 19 septembre. Évelyne Trouillot, « L'enjeu du jour » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 107 18. Pétion-Ville, le 21 septembre. Claude C. Pierre, « Overdose d'été ou Le tour de mon arbre » . . . . . . . . . . . . . . 111 19. Port-Salut, le 21 septembre. Raymond Chassagne, « Contraires et pourtant mêmes ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117 20. Port-au-Prince, le 3 octobre. James Noël, « Dés/ordres à mille temps » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121 21. Le Bronx, le 12 octobre. Georges Anglade, « Visite guidée de l'enfance ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127 22. Port-au-Prince, le 13 octobre. Paulette Poujol Oriol, « Voyage à l'haïtienne ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 23. Port-au-Prince, le 13 octobre Guy Junior Régis, « Eleventh Bridge ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 143 24. Paris, le 26 octobre. Gérald Bloncourt, « Monologue au bout des vagues » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 147 25. Port-au-Prince, le 27 octobre. Gary Victor, « L'essayage ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 151 26. Port-au-Prince, le 28 octobre. Odette Roy Fombrun, « Que la Nature est belle ! L'appel de ma terre ». . . . . . . . . . 157 27. En Pays Étranger, Hors du Temps. Roland Paret, « Le poète et l'architecte » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 163 28. Paris, le 31 octobre. Mimi Barthélémy, « Parfum Terre Rouge n° 31 ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 173 29. Les Abricots, La Toussaint. Jean-Claude Fignolé, « Une heure avant l'éternité ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . 179 30. Port-au-Prince, le 1er novembre. Lyonel Trouillot, « Bonjour mon frère ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 185 31. Miami, le 2 novembre Edwidge Danticat, « Tonton Moïse » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 191 32. Pétion-Ville, le 11 novembre. Yanick Lahens, « Port-au-Prince la dévoreuse » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195 33. New York, le 15 novembre. Josaphat-Robert Large, « Le passé dans l'agenda d'une pute » . . . . . . . . . . . . . . 199 34. Port-au-Prince, le 16 novembre. Pierre Clitandre, « Biblique du premier geste ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 207 35. Madrid, le 20 novembre. Marie-Célie Agnant, « T'écrire » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 213 36. Port-au-Prince, le 20 novembre. Bonel Auguste, « Entre les signes ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 217 37. Pétion-ville, le 21 novembre Georges Castera, « Avant que l'aube ne s'empoussière » . . . . . . . . . . . . . . . . . 223 38. Montréal, le 24 novembre Rodney Saint-Éloi, « Cormier Plage » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 227 39. Port-au-Prince, le 27 novembre Syto Cavé, « Une rue au fond du temps ». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 233 40. Montréal, le 7 décembre Dany Laferrière, « Lettre à un futur célèbre écrivain ». . . . . . . . . . . . . . . . . 239


Presse:

audio/télévision (ordre chronologique):   

presse écrite / en ligne :

lancements:

voir aussi :